jeunesse Cugnalaise exprimez-vous

vous pouvez laisser une vidéo- un texte- prendre un pseudo

1-Vous pouvez soumettre une vidéo, mais la qualité audio doit être requise.

2- si vous êtes UNE ASSOCIATION, que vous souhaitez que le lien de votre site soit diffusé sur ce site, vous pouvez laisser dans les commentaires votre lien, je classerai suivant les rubriques- vos coordonnées.

 

3-exprimez vous  tout en gardant un vocabulaire correcte-si non, je serai obligée de les supprimer--( vous pouvez "prendre" la forme que vous souhaitez)

vous pouvez prendre un pseudo- ;)

Commentaires: 8
  • #8

    Paroles de Skaters (dimanche, 14 octobre 2018 13:32)

    Paloma : Comment vous êtes rentrés de TLSE, la nuit du mondial ?
    S : En bus métro !
    Paloma : Mais de Basso Cambo, il n y avait pas de bus prévus pour rentrer?
    S: Ma mère m' avait dit de rentrer à pied ! mais finalement, j'ai trouvé une personnes qui m a ramener..
    (Depuis plus de 30 ans cette ville est plus enclavée que certaines villes de campagne, les routes rapides ne conviennent pas vraiment au scooter ne serait ce que pour aller dans les grands centres commerciaux pour son premier boulot, pas de transport vers le phare pour sortir le soir par exemple, ni pour rentrer de Toulouse)...

  • #7

    pour Pierre (mardi, 04 septembre 2018 16:24)

    Je te vois rarement sourire ! Je te souhaite une bonne rentrée, rassure-toi cela va s'arranger, je ferai en sorte que les vrais responsables soient entendus ! essaye de profiter de "Ta" piscine !

  • #6

    MOKOYOKO et (samedi, 18 août 2018 23:04)

    Quand tu atterris au Vivier
    Pourquoi venir en Fance alors qu il y a rien à faire,
    je viens de centre Afrique, j ai traverser la mer sur un bateau de fortune, j ai vue des gens mourir
    il n y avait pas d'eau ni de nourriture, la traversée dure plus d une semaine, aui maroc le camp de réfugiés pas de sanitaire pas d'eau pas de nourriture pas d activité-
    fuit dans la brousse, j' étais enfant soldat, j' ai tué des gens quand j' avais 10 ans,
    Paloma : Tu fais des cauchemars-?
    oui beaucoup
    Paloma :les assassins ce sont ceux qui t 'ont donnés, les armes et les ordres ce n 'est pas toi !
    les démons cela n' existe pas,c 'est ton cerveau qui les construits, je ne savais pas que mon ex
    c' était suicidé, je l' ai su beaucoup plus tard, et c 'est quand je l'ai, su qu il m'a hanté -
    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

  • #5

    Paloma (vendredi, 10 août 2018 10:46)

    lui : Si je n' ai pas de "chite" je consomme plus de cigarettes, du coup ! cela me revient plus chers !
    moi : Difficile à entendre ! un jour dans un bar associatif sur TLSE, on n' a posé la question en AG, si on faisait l'alcool (demi-bière) plus chers que les jus de fruits, pour inciter à boire moins d' alcool - Partout la bière est plus taxée et c 'est moins chers, va comprendre ....

  • #4

    Paloma (vendredi, 10 août 2018 10:38)

    lui 17 ans:" c'était un truc de fou le mondial, il y avait des gens qui sautaient du pont neuf !"
    Paloma : "tu as vu ça, sur face book ?"
    lui : Non, en vrais !
    Paloma : "Ti" es allé, comment en ville ?
    Lui : ben ! en Vélo !

  • #3

    Bibi (samedi, 21 juillet 2018 11:48)

    Salut comment va tu Paloma? J’espère que tu a passé une
    Nuit. Si possible d’avoir des Informations en privé.
    BRAHIM

  • #2

    Paloma (jeudi, 05 juillet 2018 16:23)

    Pour TP - la journée skoouater sous le préau du quartier, chercher sous la chaleur, un courant d 'air- à 20 heure sur le scooter, hier sous l’averse pour aller bosser la nuit ,dans un entrepôt à trois degrés-gagner quelques euros et ne pas pouvoir se loger- "la vie au Vivier-"

  • #1

    Le Puits à Paroles (vendredi, 08 juin 2018 14:04)

    Association Le puits à paroles - Promotion des paroles africaines d’hier et d’aujourd’hui

    En 2007 sont nées les associations Le Puits à Paroles Sénégal et France. Ces structures sont nées de la volonté de ses fondateurs de permettre à l’oralité d’être entendue, vue, partagée, vécue tant en France qu’au Sénégal. L’objectif est de promouvoir les paroles africaines d’hier et d’aujourd’hui sous toutes ses formes d’expression (paroles, devinettes, proverbes, histoires, récits de vie, etc.) par le collectage, la connaissance et la valorisation de la tradition orale africaine en langues locales et françaises.

    Pour cela elles mettent en œuvre, une fois par an, Le Festiparoles, festival de contes itinérant au Sénégal. Par ailleurs, tout au long de l’année, elles organisent et participent à des manifestations culturelles, et notamment des soirées Palabres.

    Si vous souhaitez nous contacter ou être inscrits sur notre newsletter, contactez-nous à l'adresse lepuitsaparoles@gmail.com